Glop - Pas glop

Glop - Pas glop
Accueil
 
 

Etrangers : l’invasion des démagos !

 

La France a un ministre des Affaires étrangères. Les Libyens l’ont appris à coups de bombes, et les Syriens se préparent à les recevoir. Mais la République a pire que ça : elle a un ministre de l’Intérieur, Claude Guéant. Ce Monsieur nous dit : chaque année la France accueille 200 000 étrangers, et c’est trop. Il paraît qu’on est « envahis » (moi, je suis surtout envahi par les courriers d’un huissier de justice qui me demande des ronds, mais c’est une autre affaire). Chaque année, dit-il en reprenant la formule de Le Pen fille, c’est « une ville comme Rennes » qui entre dans l’hexagone.

Tout ça c’est censé nous foutre les jetons : vous avez du mal avec votre loyer, avec les factures, avec les courses, avec l’essence, avec les frais médicaux ? C’est que vous vous gourez : en fait, vous avez un problème avec les étrangers. Ne votez donc pas communiste, votez fasciste, c’est ça votre priorité! Le message est clair, il suffit d’allumer la télé pour l’entendre.

200 000 étrangers, dit Guéant. En même temps, quand on regarde de près les études des démographes sérieux, on découvre que les étrangers ne font pas augmenter la population : la France aurait un « bilan migratoire avoisinant zéro » (de l’ordre de 6 000 immigrés par an, tout au plus, c’est-à-dire trois fois rien sur une population de plus de 60 millions de personnes). L’INSEE, de son côté, évalue à environ 100 000 étrangers par an le rythme des entrées en France dans les années qui viennent. 200 000 selon Guéant, 100 000 selon l’INSEE, zéro selon les démographes. Vous y comprenez quelque chose, vous ? Pas de panique, Papa Lerouge vous explique.

Quand Guéant dit, à la louche, 200 000 étrangers accueillis par an, il oublie juste un tout petit truc : chaque année, 100 000 étrangers quittent la France pour rentrer chez eux, ou partir ailleurs. Du coup, 200 000 moins 100 000, ça fait les 100 000 entrées estimées par l’INSEE. En réalité, la projection de l’INSEE ne tient pas parfaitement compte des facteurs « politiques », et notamment des 30 000 éloignements forcés annuels d’étrangers (tous les trois ans, une ville comme Poitiers est rayée de la carte de France…), et son estimation est donc probablement exagérée. Il reste qu’on se demande comment ça se fait que le bilan migratoire soit proche de zéro. Là réside le coup de maître des xénophobes : toute personne, même d’origine étrangère, du moment où elle a « aussi » la nationalité française, est considérée comme étant française, et c’est normal. Or, tenez-vous bien, si un Français quitte le territoire national pour aller vivre ailleurs, l’Etat français considère qu’il ne « migre » pas, il « s’expatrie », et du coup, il ne figure pas dans les statistiques relatives aux migrations !

Vous comprenez mieux là : l’algérien qui a bossé en France, qui a été naturalisé français, et qui repart en Algérie avec ses enfants français, sera considéré comme un « français expatrié » et ne sera pas comptabilisé, ni lui ni ses enfants. Or, précisément, si on comptabilise nos « expatriés » (« de souche » et « d’origine étrangère », pour parler comme cette bande de tarés fascistoïdes qui arnaquent les gens avec leurs chiffres bidon), le solde migratoire français réel est d’environ 6 000 personnes par an, en majorité européennes. La voilà l’invasion.

Et voici les vraies questions : pourquoi la France est devenue si peu attractive ? Pourquoi de plus en plus de jeunes diplômés la quittent ? Je vais poser la question à l’huissier de justice, bien de chez nous, qui me harcèle. Il a intérêt à trouver une réponse accommodante, je vous le dis.

Glop Lerouge

Secrétaire de Sect

Il y a actuellement 1 réactions

  • à Guéant et sa bande

    hep m'sieur Guéant, faut qu' j'vous dise qu' c'est pas les étrangers qui sont en trop et qui sont la cause du manque de boulot en France comme vous le laisser entendre surtout dans les quartiers populaires du Front National.

    C'est surtout que vous et votre gouvernement avez filé des tunes aux gros patrons pour qu'ils s'installent en Chine par exemple. Du coup moins de boulot et vous utilisez les médias pour laisser croire que la faute est principalement dûe aux étrangers, aux sans papiers, tous les prétextes à la con pour dire à ceux qui restent de bosser plus quand ils ont un boulot.

    Ce gouvernement, c'est le cirque Sarkozzo & Morano sans les profesionnels et vous êtes considéré au même titre que les autres, c'est à dire comme le bouffon du roi. Eh oui, celui qui vous commande est un roitelet. (il sera roi quand il en aura moins dans les poches, çà le fera grandir).

    Vous êtes pitoyables, vous et vos semblables, et vous ne méritez pas que l'on parle de vous.

    Signé l'amiral StoubiZon

    La gauche sera comme le Tsunami de Fukushima et vous ne pourrez rien faire contre nature. Je ne suis pas devin, et je vous dis adios los crapulos

    Par l Amiral-Stoub, le 13 January 2012 à 00:14.